Le Saut d'Acomat

Si tu aimes les superbes cascades qui se découvrent sans trop d’efforts, le Saut d’Acomat est fait pour toi !

C’est une cascade incontournable sur la Basse-Terre. Elle est réputée pour son bassin turquoise et sa configuration rocheuse si particulière.

C’est vraiment un très beau spot lorsque toutes les conditions sont réunies. Mais attention, je dois te prévenir il peut devenir dangereux si tu ne respectes pas quelques règles de sécurité importantes.

Le Saut d’Acomat en vidéo

A propos du Saut d’Acomat

L’accès en voiture (10 minutes depuis la côte) est plus facile que la plupart des autres cascades de Guadeloupe.

L’accès à pied est court, il est accessible à tous les niveaux, enfants compris. Mais attention, car il est accidenté et possède un fort dénivelé !

Il faudra bien vérifier tes appuis sur les roches et racines (qui bougent parfois) et prendre ton temps. Evidemment, équipe-toi de bonnes chaussures pour la descente.

Une fois arrivé en bas du sentier, la cascade est sur ta gauche. Il faut enlever tes chaussures pour traverser la rivière et choisir ton endroit idéal pour lézarder.

L’eau est fraîche et vivifiante, le bassin est assez grand pour nager. Tu pourras faire quelques sauts depuis le bord, mais ne t’aventures pas sur la falaise comme précisé plus bas.

[Mikado id=’59’]

Sécurité & dangers

Sur le sentier pour descendre au Saut d’Acomat, tu verras plusieurs panneaux « interdiction de se baigner ». Ils ont été installés par la commune à cause des accidents qui surviennent chaque année. Effectivement il faudra prendre beaucoup de précautions pour profiter du bassin de façon sécuritaire.

Eau trouble

Si l’eau est marron, ça indique une potentielle montée du niveau de la rivière, et le débit est excessif. La situation est dangereuse, il faudra revenir un autre jour.

Roches glissantes

Les roches humides sont les pires ennemies des chevilles. Il vaut mieux marcher pieds nus sur les roches pour une meilleure adhérence.

Sauts interdits

On se permet de le faire dans la vidéo car nous connaissons la falaise, le bassin et ses dangers depuis des années. Mais pour les novices c’est complètement interdit au risque de vous blesser gravement.

Astuce pour des conditions parfaites

Pour gagner du temps et éviter les frustrations, voici mon astuce météo.

Il suffit de te rendre sur le site de Méteo france.

Cette adresse te permet de consulter la météo des jours passés. Tapes la localité ; Pointe-Noire (97116) et précise tes dates.

Si il n’y a pas eu de précipitations durant les deux jours précédent ton excursion, tu profiteras de conditions parfaites. Une trace sèche, un débit tranquille et une eau turquoise magnifique.

Meilleures conditions & horaires

La fréquentation du Saut d’Acomat à augmenté au fil du temps, surtout pendant les vacances scolaires. Le reste de l’année la cascade est surtout fréquentée les week-end.

L’idéal c’est d’y aller en semaine et en fin de matinée (vers 11h), il y a beaucoup de soleil et peu de monde.

Bon à savoir : Le Saut d’Acomat est abondamment entouré par la canopée. A partir de 15 heures, l’ombre tombe vite sur le bassin et la fraîcheur s’installe.

Acces Rando / Livret PDF

Voici un livret pdf 4 pages, que j’ai conçu rien que pour toi !

Tu y trouveras l’accès route et la carte dédiée à la petite rando pour acceder au Saut d’Acomat.

Je l’ai fait avec amour et j’espère qu’il te plairas.

Télécharge le librement via le lien ci-dessous. C’est cadeau 🎁 !

Géolocalisation du Saut d’Acomat

 


La plage de la Douche

Si tu aimes les spots remarquables et insolites, alors tu dois faire un tour par la douche à Saint-François. Cette curiosité géologique pure et sauvage propose un formidable spectacle de la nature.

Ici, tu peux profiter d’une expérience rare et faire le plein d’énergie. C’est aussi vivifiant que la balnéothérapie et c’est gratuit 🙂

Si tu aimes la photo, c’est un endroit idéal pour enrichir ton album de vacances ou ton feed instagram 🙂

Le Spot de la Douche à Saint-François

[Mikado id=’58’]

A propos de la Douche

La bonne nouvelle c’est que tu ne forceras pas pour découvrir cet endroit, il faudra marcher 50-100 m depuis le bord de la départementale où tu seras garé (J’ai préparé un Pdf avec les cartes d’accès que tu peux télécharger librement en bas de cet article).

Cela fait quelques années que la Douche a été découverte. Elle est même répertoriée sur googlemap maintenant. Tu comprends qu’elle est assez connue et fréquentée (surtout en saison). Si tu veux en profiter au mieux, il faudra suivre quelques indications.

Les meilleures conditions

Evidemment le lieu est plus fréquenté les week-end, je te conseil donc d’y aller en semaine. Préfère également les horaires sans affluence, avant 10h, entre 12h et 14h et avant le coucher de soleil vers 17h.

Pour réussir cette sortie tu dois aussi compter sur mère nature ! Il te faut une belle houle pour voir le spot développer son plein potentiel. Pour ça rien de plus simple connecte toi sur un site de prévision de surf. Personnellement j’utilise Allosurf avec la plage du Helleux comme référent. Elle se situe non-loin est c’est un bon indicateur, à partir de 1m50 annoncé au Helleux, le spot de la douche commence à bien fonctionner et au delà c’est que du bonheur !

Programme idéal

 

La douche se situe sur la route de la pointe des Châteaux, qui est aussi un lieu remarquable.

Je te propose donc de visiter les deux endroits dans la matinée.

Les guides papiers t’indiquent forcement la Pointe des châteaux comme un « incontournable » à découvrir en Guadeloupe. C’est le cas. Mais ils te donnent rarement les conseils qui te permettent d’en profiter au maximum.

J’y suis allé des dizaines de fois et je veux te faire apprécier ce lieu comme la plus belle fois où je l’ai découvert.

Si tu suis ce petit programme matinal, tu ne seras pas déçu et tu profiteras selon moi de la meilleure expérience.

Deux spots connus sans affluence touristique et sous un angle inédit.

Cela te demandera tout de même un petit effort. Rendez-vous à 6h !

Oula, c’est super tôt ! moi en vacances… Oui, je sais, je risque de te perdre la-dessus. Mais les plus vaillants seront subjugués par la récompense.

Rendez-vous sur le parking de la Pointe des Châteaux vers 6h. Choisi ton point de vue; sur la plage ou prends un peu de hauteur sur le sentier des falaises. Tu comprendras en arrivant que tu vas en prendre plein les yeux !

Ici, tous les ingrédients sont réunis pour un lever de soleil magistral.
Il sort majestueusement derrière la Désirade et projette une palette de couleurs incroyables dans le ciel.
Tu sentiras le vent et les embruns du matin si particuliers. C’est un moment un peu hors du temps. Tu pourras explorer les parages et contempler le site sans l’affluence de l’après-midi. Si tu es amateur de photo, tu seras aux anges, à ce moment précis la lumière et le cadre sont vraiment…tu verras.

Une fois le soleil levé et quand tu auras bien profité, je t’invite à reprendre la route quelques kilomètres vers Saint-François afin de prendre un bain de mer vivifiant à la Douche.

En général, il n’y a quasi personne avant 9h. C’est idéal pour profiter pleinement du petit bassin. Tu ne pourras pas mieux démarrer ta journée que ça ! Une bonne vague d’eau de mer légèrement fraîche dans le dos et tu sentiras toute l’énergie et la puissance de l’océan.

Il est à peine 10h et tu as déjà bien remplie ta journée, tu peux encore faire plein de choses ou aller te prélasser à la plage le reste de la journée.

Livret PDF

Voici un livret pdf 2 pages, que j’ai conçu rien que pour toi ! Tu y trouveras l’accès route et la carte dédiée à la plage de la Douche. Je l’ai fait avec amour et j’espère qu’il te plairas.

Télécharge le librement via le lien ci-dessous. C’est cadeau 🎁 !

Géolocalisation de la plage de la Douche à Saint-François


Le Grand Bassin de la rivière Vieux-Habitants

Aujourd’hui je vous emmène sur les hauteurs du Parc National de Guadeloupe.

On part en randonnée le long de la Grande Rivière de Vieux Habitants pour vous faire découvrir deux pépites naturelles ! La cascade Paradis et un grand bassin bleu magnifique.

Vous allez arpenter une partie de Vieux-Habitants où les roches prennent la forme d’orgues basaltiques, c’est une belle curiosité géologique qu’on retrouve rarement ailleurs en Guadeloupe.

Vous êtes tenté ? Alors lacez vos chaussures, c’est parti !

Le Grand bassin de la Grande Rivière de Vieux-Habitants

[Mikado id=’54’]

A propos de la randonnée

À la base nous étions partis sur cette rando pour trouver la cascade Paradis de Vieux Habitants, malheureusement nous sommes passés à 200m sans la trouver. À la place nous sommes tombés sur une pépite comme on les aime, nous avons été trop loin et avons eu une très belle surprise !

Un grand Bassin de 30m de long, bien ensoleillé avec des nuances vertes et bleus turquoises et surtout une impressionnante formation d’orgues basaltiques sur toute sa paroi droite. Nous étions subjugués par la beauté des lieux, on y est presque resté 2 heures…ça vous fera aussi cet effet 🙂

Je détaille dans cet article les informations pour aller à ce grand bassin, mais vous verrez sur la carte téléchargeable (en bas de page) que vous pouvez aussi trouver la Cascade Paradis non-loin. C’est donc un double article avec deux points d’intérêt à visiter sur une même trace.

Temps estimé

1h30 à l'aller | 1h15 au retour

Distance

4800 mètres

Dénivelé

120 mètres

Première phase de la Rando

Cette randonnée se distingue en deux parties de distance équivalente. La première phase est la plus agréable, vous marchez sur un chemin de 4×4 relativement bien entretenu. Le dénivelé montant est léger, cette première partie est facile à marcher. Vous pourrez profiter du paysage.

En continuant sur ce chemin, vous longez la Grande Rivière de Vieux Habitants et arrivez rapidement au premier passage de la ravine la Ruse (petite rivière). Pas de danger à ce niveau, car la ravine fait 40 cm de profond. Pour ceux qui ont un bon équilibre et qui sont à l’aise sur les roches, vous n’aurez même pas à vous mouiller les pieds.

Une fois la ravine passée, le sentier reste large et praticable jusqu’au vieux portail (voir les repères mentionnés sur la carte téléchargeable).

[Mikado id=’55’]

Seconde phase « Wild »

Plus on avance et plus on s’enfonce dans la forêt tropicale luxuriante.
Après le vieux portail le chemin devient un sentier, la nature se resserre autour de vous et ça vous plonge dans une ambiance intimiste très sympa.

Vous arrivez au barrage. La partie la plus sensible de cette excursion. Il peut paraître impressionnant avec ses remous et tout le vacarme qu’il fait. Mais il se laisse facilement apprivoiser. Le sol en béton ne glisse pas, mais on vous invite tout de même à y aller doucement et a vérifier chaque appuis.
Attention si l’eau dépasse vos genoux ou si elle est trouble, il vaut mieux renoncer et revenir un autre jour. N’insistez pas quand les conditions sont mauvaises, on se met en danger et le bassin ne sera pas aussi beau, le sentier sera boueux. C’est franchement une perte de temps.

Une fois le barrage passé, il vous suffit d’emprunter le petit sentier à droite qui vous mènera jusqu’au grand bassin qui n’est plus qu’à 30 minutes.

Ce dernier sentier est magnifique, vous êtes au cœur de la jungle. Vous longez toujours la Rivière de Vieux Habitants, tout en traversant une bambouseraie géante, de belles petites clairières, une ravine sèche. Les paysages changent et varient de manière surprenante sur cette dernière ligne droite.

[Mikado id=’56’]

Accédez à la Cascade Paradis

Elle est bien mentionnée sur la carte téléchargeable, même si nous ne l’avons pas trouvée.
Après en avoir parlé avec les locaux, il nous ont expliqués que le petit bout de chemin pour y accéder est assez bien planqué.
Voici leurs conseils pour ne pas le manquer.

Une fois le panneau de randonnée jaune passé (celui qui indique la ravine Paradis à 10min). Vous allez voir des points orange sur les roches, bifurquez sur la droite de la trace pour vous rapprocher du rivage. Repérez la jonction entre la ravine Paradis et la Grande-rivière, remonter 50m plus haut pour traverser la rivière facilement et trouver le sentier.
Avec la carte vous ne devriez pas avoir de mal.

Le grand Bassin

Pour y accéder c’est beaucoup plus simple, il suffit simplement de suivre la trace principale après le panneau jaune pendant 15 bonnes minutes et vous tomberez pile dessus.

L’eau y est fraîche, et le bassin est magnifique. Vous pourrez pratiquer un peu de nage à contre courant ou encore sauter dans la partie profonde, tandis que le début du bassin est très peu profond. C’est parfait pour les enfants  ou ceux qui aiment lézarder au soleil les pieds dans l’eau.

[Mikado id=’57’]

Meilleures horaires

L’idéal pour cette randonnée assez longue c’est de commencer dans la matinée. Vous profiterez ainsi de la meilleure lumière sur le bassin.
À midi la rivière révèle ses plus belles couleurs vertes et turquoises. On vous conseille donc de prévoir un pique-nique pour manger dans un cadre idyllique. Vous pourrez longuement profiter du bassin et avoir le temps de tout faire avant que la lumière baisse, car à 15h certains pend de montagne commencent à tomber dans l’ombre.

Un bon conseil

Pour gagner du temps et éviter les frustrations, voici mon astuce météo.

Il suffit de vous rendre sur le site de Méteo france, cette adresse vous permet de consulter la météo des jours passés.

Si il n’y a pas eu de précipitations durant les deux jours précédent votre excursion, vous aurez les conditions parfaites. Une trace sèche et un débit tranquille, aucune mauvaise surprises..

Livret PDF

Voici un livret pdf 4 pages, que j’ai conçu rien que pour vous ! Vous y trouverez l’accès route et la carte dédiée à la randonnée. Ce pdf vous sera utile pour la réussite de votre sortie, nous l’avons fait avec amour et espérons qu’il vous plaira.

Téléchargez le librement via le lien ci-dessous. C’est cadeau 🎁 !

Si vous aimez votre carte, dites le nous en commentaires et n’hésitez pas à partager cet article sur vos réseaux en bas de page.

Géolocalisation du Grand bassin de la rivière Vieux-Habitant (départ)


flyboard-jetski-guadeloupe-activite-mer-sport-extreme-insolite-guide-voyage-blog-kik

On test le Flyboard

Le Flyboard en vidéo

On a tester le flyboard !

Le Flyboard est un concept de sport extrême qui à fait sensation à sa sortie il y a 6 ans. Inventé par le Français Franky Zapata (cocorico) c’est un engin impressionnant qui ne me donne qu’une envie, l’essayer ! Depuis le temps que l’on voyait des démonstrations de cette invention géniale sur le web. C’est enfin notre tour !

Charly Jet

On a choisi de faire notre initiation chez Charly jet. Ils nous ont été recommandés, et ils disposent de bon matériel récent, que soit pour les jets ski ou les flyboards.
De plus, nous étions sur Deshaies et ils sont les seuls sur la basse-Terre à proposer cette activité. Le staff est très compétent et vous serez vraiment bien conseiller avant et pendant votre session.
Niveaux sécurité, c’est aussi bien encadré. Vous apprendrez quelques techniques de pratique pour éviter les accidents et profiterez d’une gestion de la puissance adaptée a chacun.

Le Flyboard

La première sensation sans sortir de l’eau est déjà très surprenante et agréable, on sens direct la poussée sous les pieds et on sait déjà qu’on va s’éclater. Il faut savoir que la puissance du flyboard est contrôlé par le pilote du jet qui accélère plus ou moins pour nous faire sortir de l’eau. C’est un peu votre binôme, il régule toujours la puissance pour vous maintenir en l’air ou atténuer la vitesse de vos chutes (car il y en aura).

A puissance maximale on peut sortir à 10-11m au dessus de l’eau, mais ça, c’est réservé au pro. Lorsque vous serez à 4-5m vous aurez déjà votre dose de sensation forte ( observer ma tête de peur à 2.21 min dans la vidéo).

[Mikado id=’53’]

La pratique du Flyboard

On ne peux pas dire que c’est une activité facile, cela demande beaucoup d’équilibre et de stabilité. C’est un engin très sensible. Si vous pratiquez déjà des sports de glisse ou d’équilibre, vous n’aurez pas trop de mal à prendre le coup de main.
En réalité c’est juste une question de pratique, et on progresse assez rapidement pendant la session.
Le Flyboard peut être comparer a un Overboard électrique en terme de sensibilité. Si vous avez déjà maniez cet appareil, vous prendrez facilement vos repères sur le Flyboard.

Je peux aussi vous conseiller un truc simple si vous ne voulez pas chuter à répétions pendant 10 minutes avant de commencer à comprendre le truc.

Attention grosse astuce, c’est l’heure du tuto.
Pour vous entraîner au Flyboard il vous faudra un bout de tuyau pvc et une planche en bois. Mettez la planche perpendiculairement sur le milieu du tuyau, montez sur la planche et tentez de rester en équilibre le plus longtemps possible, au début on galère mais c’est très amusant. Il faut regarder la ligne d’horizon et pour plus de stabilité vous pouvez aussi tendre les bras. Ils agissent comme des balancier pour réguler la charge de votre poids sur un point bien précis de la planche.

Le Spot

Comme vous avez pu l’apprécier dans la vidéo le cadre est superbe, la baie de Ferry offre une eau turquoise et un vaste panorama sur les mornes environnant.
C’est un endroit idéal pour la pratique du Flyboard, il y a suffisamment de fond et aucun bateau n’est amarré dans la baie.

D’autres moyen de s’amuser

Si vous appréciez les activités marines sportives Charly jet vous propose aussi des balades en bouée tractée. Ou encore des JetPack et Overboard, qui fonctionne sur le même principe que le Flyboard.

Charly jet propose aussi des balades en JetSki. Une manière plus tranquille pour profiter du paysage et naviguer le long de la côte sous le vent. Cette partie là de la Guadeloupe vue depuis la mer est particulièrement belle. Vous y verrez des superbes falaises de granit, des petites criques et des grandes plages de sable blond.

Tarifs

Il vous faudra débourser 90 euros pour une séance de 20 minutes de Flyboard. C’est une somme, mais on est ici sur une activité spéciale et c’est dans les prix du marché. Pour ma part c’est une activité coup de cœur, assez rare dans l’année. Au vu de la dose d’émotions que j’ai eu cette matinée là, je regrette pas d’y avoir mis un peu d’argent.

Pour conclure

Si vous voulez vous lâcher sur une activité un peu extrême en Guadeloupe, le Flyboard est un excellent moyen. Vous pouvez y aller les yeux fermés, c’est le pied !

On vous invite à faire un tour sur leur site officiel, ils ont aussi pas mal de contenus sur les réseaux sociaux.

Géolocalisation de Charly Jet

Le partage, y a que ça de vrai

Nos articles et nos vidéos vous plaisent ? Soutenez-nous en les partageant sur vos réseaux.

Partagez


Jardin-des-colibris-hebergement-ecolodge-guadeloupe-insolite-guide-voyage-drone-piscine

Au jardin des Colibris, un ecolodge exceptionnel

Le Jardin des Colibris en vidéo

A propos des propriétaires

Sophie et Matthieu sont deux grands voyageurs, ils travaillaient tous les deux dans le commerce en métropole et dès qu’ils le pouvaient, ils s’envolait tantôt à Bali, Tahiti ou encore à Cuba pour découvrir de nouveaux horizons.

A chaque fois il cherchaient à sortir des sentiers battus, à découvrir des concepts d’hébergements et à s’imprégner de la culture locale. Le but étant de s’enrichir des différentes ambiances et de faire le plein d’idées.

Ils ont visité plusieurs fois notre jolie Guadeloupe et ont fini par tomber sous le charme du bourg authentique de Deshaies. En 2006 ils ont le coup de foudre pour un terrain avec vue sur la baie à deux pas de la maison de Coluche.
A l’époque il y avait 2 gites et 3000m de forêt à aménager. Avec un peu de folie et de la confiance, ils ont tout quitté en métropole pour relever ce challenge. Ils sont arrivés en famille chargés d’énergies et d’ambitions,  avec la devise : Good heart, Good Karma !

C’est ainsi que le jardin des colibris est né, il y a maintenant 12 ans !

[Mikado id=’49’]

Le Jardin des Colibris

A l’heure actuelle le parc arboré dispose de 10 hébergements en bois avec une superbe piscine commune et deux logements en dur avec piscine privative. Ils sont tous intégrés et dissimulés de manière habile dans la végétation tropicale.

Le parc regorge de vie, vous pourrez y observer les 3 espèces endémique de colibris présentes sur les îles de Guadeloupe et de nombreuses autres variétés d’oiseaux. Il y a aussi quelques poules (très utiles pour éviter la prolifération de scolopendre).
Mais surtout une faune abondante et très bien entretenue. En parcourant les allées, vous découvrirez toute sorte de fleurs, tel que des orchidées, des fleurs de balisiers, des roses de porcelaines, des arbres fruitiers (bananes, papayes, corossols, avocatiers …).

[Mikado id=’50’]

Un label LPO, un refuge ornithologique

En 2016, le jardins des colibris à fièrement été reconnu comme une réserve d’oiseaux endémiques. Pour cela il faut bien sur respecter un cahier des charges pour l’habitat, la protection et le bien-être de nos amis à plumes.
Matthieu & Sophie ne lésinent pas sur les moyens. On plante des bananiers, pour attirer les colibris car la fleur fait office d’abreuvoir naturel et regorge d’un nectar qu’ils adorent.
On va éviter les coupes de bois au maximum, et même laisser les branches mortes, qui attirent les insectes puis les Pics tapeurs de Guadeloupe. On installe des abreuvoir à oiseaux sur les terrasses de chaque logement pour notre plus grand bonheur.
Le but est vraiment de créer une zone d’abondance pour les oiseaux et c’est très bien réussi.
Petit engagement écologique supplémentaire; en réservant une nuit ou plus au Jardin des Colibris, vous recevrez un code pour planter un cacaoyer en Haiti avec Reforestaction, dans le cadre d’un programme de lutte contre la déforestation et de création d’une filière de cacao bio … Objectif planter 1000 arbres en 2018 !

[Mikado id=’51’]

Les logements, le soucis du détail

Nous avons passé deux nuits dans « La Cabane », un hébergement en bois sur pilotis pour prendre un peu de hauteur et se rapprocher des colibris.
Notre première impression c’est la beauté de la mise en scène du logement. La terrasse en bois est superbe, Sophie à conçue une déco très soignée, culturelle et éclectique. Chaque détail à été judicieusement choisi.
Le hamac coloré vous invite à la farniente, la végétation agit comme un cocon protecteur autour de nous et sur la table, un superbe bouquet d’accueil parfumé. L’abreuvoir à colibri est plein et quelques uns viennent déjà timidement pointer le bout de leurs bec. Vous sentez l’ambiance ?
Nous sommes bien dans un hébergement de luxe, avec un charme authentique et naturel.

Un véritable accueil

Nous avons été accueillis par Linda à notre arrivée. Un enchantement, elle nous livre quelques infos essentielles avec un sourire radieux et on passe déjà un bon moment.
On se faufile dans les allées et on à le droit à une petite présentation botanique avant l’arrivée à notre case. Nous découvrons notre hébergement dans un écrin de verdure. Là encore, Linda et tout le personnel sont aux petits soins, on nous présente les pièces, les équipement et les petits détails essentiels (anti-moustique, linge de maison..etc.)
C’est franchement appréciable et très pro, on à tout ce qu’il nous faut.
La Cabane est à nous !

[Mikado id=’52’]

Des logements pensés pour votre confort

En cuisine, tout y est, c’est fonctionnel et vous disposez de tout l’équipement nécessaire. Il y a même un barbecue weber si vous voulez tenter un poulet boucané.

Côté chambre, là aussi vous ne serez pas déçu, un grand lit king size de 2m et une literie impeccable. Nous avons vraiment bien dormi, bercés par le chant des grenouilles. Vous disposez d’une grande moustiquaire et de ventilateurs (indispensable en Guadeloupe).
La salle de bain est magnifiquement bien intégrée à la chambre, avec une cabine de douche à l’extérieur, c’est juste sublime ! D’ailleurs c’est une des petites touches remarquable du jardin des colibris, la plupart des hébergement en bois disposent de douche en extérieur avec vue directe sur la forêt tropicale.

En bonus vous trouverez sur votre table un joli petit livre dédiés aux activités et restaurants aux alentours. On y trouve toutes les meilleures adresses, testées et approuvés par Sophie et Matthieu.

Vous avez des enfants ?

Ils ont pensé à tout. Ayant déjà voyagé plusieurs fois avec leurs enfants, Matthieu et Sophie ont tout anticipé pour vous. Ils vous prêterons sur place : des chaises hautes, des pots, des poussettes, de bons sièges de randonnées pour les enfants en bas âges, jusqu’au matériel de plage, des jeux de sociétés et des livres.
Tout est fait pour que vous passiez de superbes vacances en famille.

Des services d’hôtellerie appréciés

Le service est un point sur lequel nos charmants propriétaires veulent atteindre la perfection.
Aussi ils prennent le temps de composer et suggérer des activités adaptés à chacun. Quatre personnes sont en roulement à l’accueil, de manière à ce qu’il y ai toujours quelqu’un disponible pour vous.

Ils peuvent vous réserver un restaurant , en s’assurant que vous aurez une table bien placée. Il peuvent réserver des excursions ou vous trouver un moyen de locomotion.

Au fil du temps, ils ont développés des partenariats avec de nombreux commerçants. Ainsi vous pourrez bénéficier de réductions pour le Jardin Botanique, juste à côté ou encore économiser sur vos places de bateaux pour visiter l’archipel des Saintes. Il suffit de leur demander !

Tarifs

Les tarifs varient sur des fourchettes qui dépendent de la saison et du logement choisi.
Il faudra compter 150€ à 270€ pour passer un weekend dans un hébergement de deux personnes (petit déjeuner d’arrivée compris).
Pour y passer la semaine, les prix sont dégressifs, à deux comptez de 299€ à 1495€.
Vous trouverez la grille de tarifs sur la page dédié de leur site.

Pour conclure

Les vacances c’est sacré 🙂 On s’attend à passer des moments inoubliables.
Matthieu et Sophie savent bien que pour la plupart de leurs clients, c’est souvent LE voyage de l’année.
C’est dans cet optique que toute l’équipe s’investit pour vous accueillir et vous guider. Ils veulent que vous en preniez plein les yeux, et à chaque fois qu’ils y arrivent c’est une petite victoire pour eux.

On vous invite à faire un tour sur leur site officiel, ils ont aussi pas mal de contenus sur les réseaux sociaux.

Géolocalisation du Jardin des colibris


Découvre les îlets Pigeon en canoë (Réserve Cousteau)

Vous êtes enthousiaste à l’idée de partir en excursion dans une réserve naturelle au cadre spectaculaire ? Oui, et nous aussi. Aujourd’hui on vous emmène découvrir les îlets Pigeon en canöe, vous allez profiter d’un beau moment en nature et en prendre plein les yeux.

Vous verrez les îlets depuis la route mais à distance on ne devine qu’une partie du relief et quelques nuances turquoises qui annoncent déjà la couleur. Il faut vraiment y aller pour en mesurer le plein potentiel.

Les îlets Pigeon en vidéo

[Mikado id=’45’]

Point de départ La plage de Malendure

Le départ se fait depuis la plage de Malendure à Bouillante (Voir la carte en bas de l’article). Vous êtes ici sur une plage connue et très touristique pour la Basse-Terre (les prix sont un peu plus élevés qu’ailleurs).
Il n’y a pas de secrets si elle est très prisée c’est qu’elle à de nombreux atouts. Un panorama sur les îlets Pigeon, un sable noir très beau (et très chaud, n’y allez pas pied nu, vraiment, vous pourriez vous bruler) et surtout des herbiers endémiques dont les tortues marines raffolent (Voir notre article « Nagez avec les tortues »).

Nota : Parfois les ouragan, recouvrent les herbiers de sable et il y a moins de tortues que d’habitude, mais bonne nouvelle cette année 2019 pas d’ouragan en vue, les herbiers ont repoussés depuis Maria en 2017 et les tortues sont là.

  • La plage de Malendure est donc le point de départ pour aller aux îlets, de nombreux choix s’offrent à vous, le parking est rempli de prestataires. Vous pouvez comparer les offres, mais globalement ils ont tous alignés leurs tarifs.
  • Vous pouvez y aller avec un bateau à fond de verre. C’est sympa en famille, mais c’est assez rapide et vous ne poserez pas le pied sur les îlets.
  • Vous pouvez vous faire emmener en bateau pour rester profiter quelques heures et vous faire ramener.
  • Vous pouvez y aller en bouée tractée, si vous aimez les sensations fortes.
  • Vous pouvez y faire un baptême de plongée ou simplement vous faire emmener par le club pour une session de palmes masque et tuba, encadré par un moniteur.
    Et enfin, si vous voulez vous amuser et faire un peu de sport, vous pouvez comme nous y aller en canoë.

Les îlets Pigeon en Canoë

Nous avons choisi Gwada Pagaie pour notre excursion. Vous les trouverez en face du parking le long de la départementale. Vous pouvez choisir un autre loueur, mais les tarifs sont identiques. C’est autour des 25 euros par personne.

Le programme est simple, vous serez deux par canoë vous pouvez également ajouter un enfant au milieu (ma petite cousine de 8 ans a adoré). Les animateurs Noé et Lionel sont hyper sympa, ils vous équipent de gilets, pagaies, bidon étanche, carte des îlets Pigeon, cartes des espèces de poissons et ils vous feront un débriefing sécurité et environnement assez ludique. Si vous n’avez pas de palmes masques et tuba ils vous en prêterons sur place.

Vous partez pour 3 heures d’excursion et la traversée vous prendra 20 à 30 minutes pour 1,1 kilomètre de navigation dans les eaux limpides de la réserve. Il y a un léger courant latéral entre la côte et les îlets Pigeon. Il vous faudra donc anticiper une trajectoire courbe pour vous faciliter la traversée (Voir la carte en bas de l’article).

Nous avions déjà fait du canoë et la traversée a été facile à l’aller et un peu moins au retour, si vous n’avez jamais fait de canoë vous risquez de faire des trajectoires approximatives 🤣 ! Mais pas de stress, ce n’est pas un gros périple et selon les loueurs tout le monde peut le faire.

La traversée est très excitante, elle vous impose un objectif et vous met un petit coup d’adrénaline. C’est une manière agréable et écologique d’aller aux îlets Pigeon vous ressentez mieux la mer et vous vous imprégnez vraiment de la magie du site.

[Mikado id=’46’]

La Réserve Cousteau

Quand vous arrivez sur le site c’est impressionnant de voir à quelle profondeur vous pouvez distinguer les fonds marins et déjà voir les poissons. Le site des îlets Pigeon est aussi nommé la réserve Cousteau, à la mémoire du célèbre navigateur Jacques Cousteau. On trouve d’ailleurs un très beau buste de lui à 11 mètres de profondeur à l’entrée de la réserve. Ici les coraux et toutes les espèces de poissons sont préservés, vous allez vous régaler à les observer et ils ne sont vraiment pas timides pour votre plus grand plaisir.

Il y a trois sites d’observation : deux entres les ilets, « La piscine et Le jardin de corail » et un sur la plage côté Nord du grand ilet nommé l’Aquarium (beaucoup moins fréquenté et plus calme), il est fortement déconseillé d’explorer hors de ces zones, parce qu’il y a le courant latéral qui est dangereux et qu’il faut aussi laisser à cette réserve quelques endroits vraiment préservés.

Vous explorez donc la faune sous-marine autour de trois plages, une toute petite de sable blanc et deux plus grandes de galets. Vous pouvez aussi crapahuter sur le grand îlet. Vous y trouverez deux petites traces, une qui atteint « l’Aquarium » de l’autre côté de l’îlet et l’autre qui mène au point culminant du grand îlet avec un panorama magnifique sur la Basse-Terre (Attention ça grimpe).

[Mikado id=’47’]

Dangers Potentiels

La nature est aussi belle qu’elle est intense et parfois dangereuse, mais ici rien de bien grave il vous suffira simplement d’être vigilant.

Les coraux de feu

Il provoque des irritations et rougeurs sur la peau qui partent sous 1 à 3 jours selon les sujets. Pour éviter les mauvaises surprises ne touchez rien sous l’eau ni avec vos mains, ni avec vos palmes.

Les oursins

C’est évident ! Quand vous les voyez, vous les évitez. En général on se fait plutôt avoir pendant la mise à l’eau dans les roches ou à la sortie. Faites toujours bien attention à vos appuis quand vous enlevez vos palmes.

Les mancenilliers

Leurs feuilles et leurs fruits sont toxiques. Les fruits ressemblent a des petites pommes à ne surtout pas manger. Leurs feuilles lorsqu’elles sont en contact avec l’humidité provoquent des tâches sombre sur la peau. C’est le seul arbre toxique pour l’homme en Guadeloupe, il faut juste savoir reconnaître ses feuilles et ne pas s’abriter dessous en cas de pluie.

[Mikado id=’48’]

Préservation de l’environnement

Votre comportement doit être à la hauteur des lieux. Personne n’a envie de voir disparaître les poissons et coraux. A raison de 60 à 100 personnes par jour sur le site, l’environnement est vite impacté. Les locaux vous le dirons, la faune aquatique des ilets pigeon était bien plus abondante dans le passé.
Pour préserver ce site exceptionnel vous devrez respecter quelques règles simples (qui sont aussi valables sur tout l’archipel Guadeloupéen).

C’est une évidence qui ne l’est pas pour tout le monde, mais la moindre des choses c’est de jamais laisser de déchets. Vous pouvez même ramener des trucs et les mettre à la poubelle sur la côte, c’est sympa pour nous tous !

La nature est reine, même le petit reste de corail mort sur la plage à son importance, vous ne devez donc rien ramener de minéral ou végétal.

En observation sous marine il est très important de faire des mouvement lents de bien observer autour de soi pour ne rien toucher avec vos palmes ou votre corps et surtout ne pas se reposer sur les roches qui peuvent abriter des départs de coraux.

La crème solaire à un impact direct sur la santé des coraux. Ils ont une tolérance aux produits mais ils en meurent à la longue. Je vous encourage à ne pas utiliser de crème solaire, même pour les enfants, vous pouvez très bien observer les fond marins avec un lycra (9 euros chez Décathlon, les loueurs de canoë en vendent aussi) ou un vieux tee-shirt pas trop ample fait très bien l’affaire. Merci pour la nature 🙂

Carte PDF

Voici une petite carte que j’ai conçue rien que pour vous ! Elle vous sera utile pour anticiper votre sortie, téléchargez là librement via le lien ci-dessous. C’est cadeau 🎁 !

Évitez les ennuis (anecdote)

Sur le retour nous avons fait une grosse erreur d’appréciation qui a failli nous coûter cher. Nous étions concentré sur notre objectif, et la houle de face nous à un peu brassés.
Jusque là ça va, mais lorsque nous sommes arrivé sur la plage, je me rend compte que notre bidon étanche qui était dans mon dos a disparu ! C’était la panique à bord…🤣
Maintenant ça me fait sourire, mais je ne faisais pas du tout la même tête ce jour là. Tout notre matos était à l’intérieur et je m’arrachait les cheveux.
Heureusement que nous étions parti à deux canoës et que ma cousine a récupéré le bidon dans notre sillage. Ouf !

J’ai fait l’erreur d’oublier une sécurité. J’avais pourtant sanglé le bidon et serré fermement (je tiens beaucoup à notre matos). Mais j’ai oublié une seconde attache qui est sur le couvercle du bidon avec un petit mousqueton qui le maintiens. Maintenant vous êtes au courant, vous avez la solution et éviterez ce genre de coup de pression énergivore 😂.

Retour

Vous utiliserez la même trajectoire en canoë pour le retour mais cette fois ci le vent est souvent de face. Préparez vous à sentir les embruns de prêt 🙂
Après ce dernier effort vous serez récompensés d’une bonne douche d’eau claire et d’un petit planteur ou jus frais offert par Gwada Pagaie.
Cette excursion vous prendra 3h. Je vous conseille de partir dans la matinée avec de quoi manger, le soleil cogne moins et ça vous permet de finir la journée tranquille sur une plage.

Ces 3 heures d’excursion représente resteront gravées dans votre mémoire et vous serez longtemps bercés par toutes ces images et moments dont la nature vous aura glorifiés. Vous avez désormais toutes les clefs en main pour optimiser votre excursion et savourer des moments magiques aux îlets Pigeons.

Si vous avez apprécié l’article n’hésitez pas à le partager et si vous avez des infos complémentaires ou des idées d’améliorations, faites nous en part en commentaire.

Namaste les amis

Géolocalisation de la plage de Malendure (départ)