Vous êtes enthousiaste à l’idée de partir en excursion dans une réserve naturelle au cadre spectaculaire ? Oui, et nous aussi. Aujourd’hui on vous emmène découvrir les îlets Pigeon en canöe, vous allez profiter d’un beau moment en nature et en prendre plein les yeux.

Vous verrez les îlets depuis la route mais à distance on ne devine qu’une partie du relief et quelques nuances turquoises qui annoncent déjà la couleur. Il faut vraiment y aller pour en mesurer le plein potentiel.

Les îlets Pigeon en vidéo

Point de départ La plage de Malendure

Le départ se fait depuis la plage de Malendure à Bouillante (Voir la carte en bas de l’article). Vous êtes ici sur une plage connue et très touristique pour la Basse-Terre (les prix sont un peu plus élevés qu’ailleurs).
Il n’y a pas de secrets si elle est très prisée c’est qu’elle à de nombreux atouts. Un panorama sur les îlets Pigeon, un sable noir très beau (et très chaud, n’y allez pas pied nu, vraiment, vous pourriez vous bruler) et surtout des herbiers endémiques dont les tortues marines raffolent (Voir notre article « Nagez avec les tortues »).

Nota : Depuis l’ouragan Maria fin 2017, la plupart des herbiers ont été recouverts par le sable et il y a moins de tortues que d’habitude, mais bonne nouvelle les herbiers repoussent lentement et les tortues reviendront en plus grand nombre.

  • La plage de Malendure est donc le point de départ pour aller aux ilets, de nombreux choix s’offrent à vous, le parking est plein de prestataires, vous pouvez comparer les offres, mais globalement ils ont tous alignés leurs tarifs.
  • Vous pouvez y aller avec un bateau à fond de verre. C’est sympa en famille, mais c’est assez rapide et vous ne poserez pas le pied sur les ilets.
  • Vous pouvez vous faire emmener en bateau pour rester profiter quelques heures et vous faire ramener.
  • Vous pouvez y aller en bouée tractée, si vous aimez les sensations fortes.
  • Vous pouvez y faire un baptême de plongée ou simplement vous faire emmener par le club pour une session de palmes masque et tuba, encadré par un moniteur.
    Et enfin, si vous voulez vous amuser et faire un peu de sport, vous pouvez comme nous y aller en canoë.

Les îlets Pigeon en Canoë

Nous avons choisi Gwada Pagaie pour notre excursion. Vous les trouverez en face du parking le long de la départementale. Vous pouvez choisir un autre loueur, mais les tarifs sont identiques. C’est autour des 25 euros par personne.

Le programme est simple, vous serez deux par canoë vous pouvez également ajouter un enfant au milieu (ma petite cousine de 8 ans a adoré). Les animateurs Noé et Lionel sont hyper sympa, ils vous équipent de gilets, pagaies, bidon étanche, carte des îlets Pigeon, cartes des espèces de poissons et ils vous feront un débriefing sécurité et environnement assez ludique. Si vous n’avez pas de palmes masques et tuba ils vous en prêterons sur place.

Vous partez pour 3 heures d’excursion et la traversée vous prendra 20 à 30 minutes pour 1,1 kilomètre de navigation dans les eaux limpides de la réserve. Il y a un léger courant latéral entre la côte et les îlets Pigeon. Il vous faudra donc anticiper une trajectoire courbe pour vous faciliter la traversée (Voir la carte en bas de l’article).

Nous avions déjà fait du canoë et la traversée a été facile à l’aller et un peu moins au retour, si vous n’avez jamais fait de canoë vous risquez de faire des trajectoires approximatives 🤣 ! Mais pas de stress, ce n’est pas un gros périple et selon les loueurs tout le monde peut le faire.

La traversée est très excitante, elle vous impose un objectif et vous met un petit coup d’adrénaline. C’est une manière agréable et écologique d’aller aux îlets Pigeon vous ressentez mieux la mer et vous vous imprégnez vraiment de la magie du site.

La Réserve Cousteau

Quand vous arrivez sur le site c’est impressionnant de voir à quelle profondeur vous pouvez distinguer les fonds marins et déjà voir les poissons. Le site des îlets Pigeon est aussi nommé la réserve Cousteau, à la mémoire du célèbre navigateur Jacques Cousteau. On trouve d’ailleurs un très beau buste de lui à 11 mètres de profondeur à l’entrée de la réserve. Ici les coraux et toutes les espèces de poissons sont préservés, vous allez vous régaler à les observer et ils ne sont vraiment pas timides pour votre plus grand plaisir.

Il y a trois sites d’observation : deux entres les ilets, « La piscine et Le jardin de corail » et un sur la plage côté Nord du grand ilet nommé l’Aquarium (beaucoup moins fréquenté et plus calme), il est fortement déconseillé d’explorer hors de ces zones, parce qu’il y a le courant latéral qui est dangereux et qu’il faut aussi laisser à cette réserve quelques endroits vraiment préservés.

Vous explorez donc la faune sous-marine autour de trois plages, une toute petite de sable blanc et deux plus grandes de galets. Vous pouvez aussi crapahuter sur le grand îlet. Vous y trouverez deux petites traces, une qui atteint « l’Aquarium » de l’autre côté de l’îlet et l’autre qui mène au point culminant du grand îlet avec un panorama magnifique sur la Basse-Terre (Attention ça grimpe).

Dangers Potentiels

La nature est aussi belle qu’elle est intense et parfois dangereuse, mais ici rien de bien grave il vous suffira simplement d’être vigilant.

Les coraux de feu

Il provoque des irritations et rougeurs sur la peau qui partent sous 1 à 3 jours selon les sujets. Pour éviter les mauvaises surprises ne touchez rien sous l’eau ni avec vos mains, ni avec vos palmes.

Les oursins

C’est évident ! Quand vous les voyez, vous les évitez. En général on se fait plutôt avoir pendant la mise à l’eau dans les roches ou à la sortie. Faites toujours bien attention à vos appuis quand vous enlevez vos palmes.

Les mancenilliers

Leurs feuilles et leurs fruits sont toxiques. Les fruits ressemblent a des petites pommes à ne surtout pas manger. Leurs feuilles lorsqu’elles sont en contact avec l’humidité provoquent des tâches sombre sur la peau. C’est le seul arbre toxique pour l’homme en Guadeloupe, il faut juste savoir reconnaître ses feuilles et ne pas s’abriter dessous en cas de pluie.

Préservation de l’environnement

Votre comportement doit être à la hauteur des lieux. Personne n’a envie de voir disparaître les poissons et coraux. A raison de 60 à 100 personnes par jour sur le site, l’environnement est vite impacté. Les locaux vous le dirons, la faune aquatique des ilets pigeon était bien plus abondante dans le passé.
Pour préserver ce site exceptionnel vous devrez respecter quelques règles simples (qui sont aussi valables sur tout l’archipel Guadeloupéen).

C’est une évidence qui ne l’est pas pour tout le monde, mais la moindre des choses c’est de jamais laisser de déchets. Vous pouvez même ramener des trucs et les mettre à la poubelle sur la côte, c’est sympa pour nous tous !

La nature est reine, même le petit reste de corail mort sur la plage à son importance, vous ne devez donc rien ramener de minéral ou végétal.

En observation sous marine il est très important de faire des mouvement lents de bien observer autour de soi pour ne rien toucher avec vos palmes ou votre corps et surtout ne pas se reposer sur les roches qui peuvent abriter des départs de coraux.

La crème solaire à un impact direct sur la santé des coraux. Ils ont une tolérance aux produits mais ils en meurent à la longue. Je vous encourage à ne pas utiliser de crème solaire, même pour les enfants, vous pouvez très bien observer les fond marins avec un lycra (9 euros chez Décathlon, les loueurs de canoë en vendent aussi) ou un vieux tee-shirt pas trop ample fait très bien l’affaire. Merci pour la nature 🙂

Carte PDF

Voici une petite carte que j’ai conçue rien que pour vous ! Elle vous sera utile pour anticiper votre sortie, téléchargez là librement via le lien ci-dessous. C’est cadeau 🎁 !

Évitez les ennuis (anecdote)

Sur le retour nous avons fait une grosse erreur d’appréciation qui a failli nous coûter cher. Nous étions concentré sur notre objectif, et la houle de face nous à un peu brassés.
Jusque là ça va, mais lorsque nous sommes arrivé sur la plage, je me rend compte que notre bidon étanche qui était dans mon dos a disparu ! C’était la panique à bord…🤣
Maintenant ça me fait sourire, mais je ne faisais pas du tout la même tête ce jour là. Tout notre matos était à l’intérieur et je m’arrachait les cheveux.
Heureusement que nous étions parti à deux canoës et que ma cousine a récupéré le bidon dans notre sillage. Ouf !

J’ai fait l’erreur d’oublier une sécurité. J’avais pourtant sanglé le bidon et serré fermement (je tiens beaucoup à notre matos). Mais j’ai oublié une seconde attache qui est sur le couvercle du bidon avec un petit mousqueton qui le maintiens. Maintenant vous êtes au courant, vous avez la solution et éviterez ce genre de coup de pression énergivore 😂.

Retour

Vous utiliserez la même trajectoire en canoë pour le retour mais cette fois ci le vent est souvent de face. Préparez vous à sentir les embruns de prêt 🙂
Après ce dernier effort vous serez récompensés d’une bonne douche d’eau claire et d’un petit planteur ou jus frais offert par Gwada Pagaie.
Cette excursion vous prendra 3h. Je vous conseille de partir dans la matinée avec de quoi manger, le soleil cogne moins et ça vous permet de finir la journée tranquille sur une plage.

Ces 3 heures d’excursion représente resteront gravées dans votre mémoire et vous serez longtemps bercés par toutes ces images et moments dont la nature vous aura glorifiés. Vous avez désormais toutes les clefs en main pour optimiser votre excursion et savourer des moments magiques aux îlets Pigeons.

Si vous avez apprécié l’article n’hésitez pas à le partager et si vous avez des infos complémentaires ou des idées d’améliorations, faites nous en part en commentaire.

Namaste les amis

Géolocalisation de la plage de Malendure (départ)