Le Saut des trois Cornes

Cascade-saut-des-trois-cornes-Sainte-Rose-Sofaïa-Randonnée

Boucle de 2h40 Distance: 3km Difficulté: Moyen Dénivelé: 180m

La cascade du Saut des trois Cordes est assez facile d’accès, le sentier commence au fond du parking, juste à côté de la source de Sofaïa, il y a un aménagement qui permet de prendre des douches d’eau soufrée, l’odeur n’est pas agréable mais il semble que cette eau soit bénéfique pour le corps, n’hésitez pas à y aller après la randonnée ça limitera les courbatures. L’avantage de la cascade du Saut des trois cornes, c’est que l’on peut faire une boucle et en plus il y a une partie de la trace qui permet de découvrir les espèces d’arbres grâce à des panneaux explicatifs, c’est l’Office National des Forêts qui a mis en place ce sentier botanique qui intéressera tous les amoureux de la Nature. L’aller vous prendra à peu près 1 heure, c’est la partie la plus facile car tout le sentier est en descente, un peu avant d’arriver à la cascade il vous faudra traverser la Rivière Moustique et 10 minutes après vous serait arrivés à la Cascade. Je précise qu’il n’y a pas de bassin au pied du saut des trois cornes, mais on peut se consoler en allant se rafraîchir sous les bruines de la cascade qui est assez impressionnante quand on est à son pied. Au retour, vous aurez deux possibilités, vous pouvez reprendre le chemin aller (1h20), ou faire la boucle (1h40). Mais c’est quand même plus sympa de faire la boucle, le retour est plus long que l’aller car il faut remonter le dénivelé qui fait environ une centaine de mètres. Sécurité: Même si cette randonnée est facile, les conditions météo peuvent la rendre dangereuse, pour que ce soit optimal il vaut mieux qu’il n’ait pas plu la veille. Le sentier sera sec et plus agréable, le débit de la rivière sera moins fort. S’il a beaucoup plu la veille ou dans la nuit précédente, le sentier ne sera pas agréable, la traversée de la rivière peut s’avérer très dangereuse et je vous conseille de reporter votre randonnée. depart-randonnee-cascade-saut-des-trois-cornes-sainte-rose-guadeloupe Randonnee-cascade-saut-des-trois-cornes-sainte-rose-guadeloupe Cascade-saut-des-trois-cornes-panneau Cascade-saut-des-trois-cornes-jungle Cascade-saut-des-trois-cornes-sainte-rose-riviere Cascade-saut-des-trois-cornes-sainte-rose-guadeloupe

Itinéraire d’accès au Saut des trois cornes, Sofaïa.

Source d’eau chaude de Thomas

 

La source d’eau chaude de Thomas est en réalité un bassin ou l’eau chaude sort directement du fond en se frayant un chemin parmi les roches. C’est une formation géologique vraiment remarquable et à ma connaissance c’est seul bassin d’eau chaude de Guadeloupe qui donne directement dans la mer. Le bassin est peu profond, environ 50cm à marée haute et 30cm à marée basse, il faut compter 10 petites minutes de marche à partir du parking pour y accéder, le sentier est très correct et accessible à tous.

Seulement voilà, le bassin est désormais indiqué par des panneaux touristiques (immanquables) installés sur la nationale 2 et depuis cela, c’est très fréquenté. Il faut donc savoir quelques petites choses avant d’aller y faire un tour. Dans un premier temps les marées sont très importantes, car elles régulent la température du bassin, à marée haute la houle de mer entre légèrement dans le bassin et le tiédi juste ce qu’il faut pour être bien, je n’avais pas de thermomètre mais on peu estimer qu’il est à 25-30°. A marée basse c’est autre chose, le bassin est très chaud, allez y doucement, certains pourrait ne pas supporter.(consulter les horaires des marées sur Windfinder)

Pour profiter au maximum de la source d’eau chaude et éviter les périodes de forte fréquentation (bassin plein et file d’attente), on vous conseille de venir avant 9h et après 18h30. En plus d’éviter la foule vous profiterez également de l’ombre le matin et du coucher de soleil le soir ce qui est très appréciable, car le reste de la journée le bassin est en plein soleil.

Donc le top c’est de choisir une journée ou la marée sera haute vers 8h le matin et d’y aller très tôt ou alors choisir une journée ou la marée sera haute vers 18-19h et aller profiter du bassin en même temps que le coucher de soleil. Mais Le top du top pour être seul, c’est d’y aller la nuit un soir de pleine Lune.

Accès: Entre Bouillante et Anse à la Barque, Suivez les panneaux “Bain chaud” indiqué depuis la N2, il sont à proximité du pont de la Ravine Thomas, descendez vers la mer environ 200m. Vous arrivez au parking, garez vous face à la mer, sur votre droite, il y a une petite kaz et un arbre avec un panneau qui indique le début du sentier. N’allez pas vers la Ravine (côté gauche) il n’y a rien là bas et souvent les gens se trompent.

Géolocalisation de la Source d’eau Chaude de Thomas

Cascade du trou à Diable


1h aller-retour

Distance: 3,2km aller-retour

Difficulté: Facile

Dénivelé montant: 170m

Dénivelé descendant: 20m

La cascade du trou à Diable est magnifique et impressionnante, elle est peu connue des touristes et pour cause, il n’y a aucun panneau indicateur qui la mentionne et très peu de guides qui en parle. C’est donc un sentier très calme ou l’on se sent comme un aventurier. C’est plutôt facile de se repérer pendant cette randonnée, car le chemin est à la base conçu pour accéder à un captage d’eau qui se situe légèrement en amont de la cascade du trou à diable, on trouve donc des tuyaux tout le long du chemin, ils sont utiles pour se guider.

Le sentier d’accès à la Cascade du trou à Diable est assez facile, il commence par un chemin de 4×4 assez cabossé que l’on emprunte à pied pendant environ 1,4km. La végétation est très luxuriante et selon les saisons vous pourrez apercevoir des orchidées sauvages, des oiseaux de Paradis ou encore des roses de porcelaine.

Le sentier se rétrécit ensuite en une trace qui longe une falaise abrupte, quelques dizaines de mètres après on arrive sur la Rivière Bourceau, la formation géologique des lieux est très impressionnante, on se sent minuscule au pied des falaises. Le sentier continue encore 50 mètres le long du lit de la rivière, vous arrivez ensuite à la petite échelle en métal encore un tout petit effort et vous pourrez profiter de la superbe vue que l’on a de la cascade du trou à Diable au fond du gouffre, si vous voulez vous approcher au plus près comme on l’a fait, il vous faudra marcher dans le lit de la rivière, faites attention les pierres y sont très glissantes.

Pour que le spectacle de la nature soit encore plus majestueux on vous conseille d’arriver à la cascade du trou à Diable entre 10h et 14h, la luminosité est à son maximum et les rayons solaires percent la canopée pour se mêler au bruines fraîches de la cascade, c’est magnifique à voir et aussi très rafraîchissant après la marche.

 

Accès: Après la sortie de Bouillante en direction de Malendure, prendre la D34 sur votre droite en direction du Centre Hospitalier M.Selbonne, monter jusqu’à l’entrée de l’hôpital, continuer 50m et tourner à gauche direction Deravin, 100m après prenez encore à gauche sur la voie principale, puis faites encore 700m et garer vous sur la gauche près de la palissade en taule. Le début du sentier (chemin 4×4 en terre) est sur votre droite.

Sécurité: Même si cette randonnée est facile, les conditions météos peuvent la rendre dangereuse, pour que ce soit optimal il vaut mieux qu’il n’ait pas plu la veille. Le sentier sera sec et plus agréable, le débit de la rivière sera moins fort. Il faut savoir que lorsqu’il a trop plu la veille ou dans la nuit, on ne peut pas monter à l’échelle en métal et s’approcher au plus près de la cascade car le débit du tuyau (voir vidéo) est trop fort. D’autre part lorsqu’il a plu il peut y avoir des éboulements de roches dans le gouffre, c’est rare mais très dangereux. Donc si il a beaucoup plu la veille, dans la nuit précédente ou qu’il pleut, il faut reporter votre randonnée.

D’autre part si vous y êtes, qu’il fait très beau que l’eau est claire et qu’elle commence à se troubler voir à devenir marron, c’est une alerte de la nature ! C’est qu’il y a eu des pluies ponctuelles plus haut en montagne, elles arrivent vite, peuvent faire monter le niveau très rapidement et vous prendre de court. Ce sera donc l’heure de rentrer ! Ceci est valable pour toutes les rivières de Guadeloupe.

Géolocalisation du départ du sentier d’accès de la Cascade du trou à Diable

Les routes d’accès ne sont pas encore répertoriées sur google map, ci-dessous le tracé qui mène au départ du sentier depuis la N2.

Les Bassins Bleus

 


40min aller-retour

Distance: 2,1km

Difficulté: Facile

Dénivelé montant: 100m

Dénivelé descendant: 110m

Le sentier des Bassins Bleus est une petite rando assez facile, avec une superbe récompense au bout ! Je le conseille aux familles car le dénivelé n’est pas très fort et il n’y a pas vraiment de passages dangereux.

Le sentier commence tranquillement en descente sur un chemin 4×4 le long d’une bananeraie, vous aurez dès le départ un super point de vue sur le cratère de la Soufrière (si ce n’est pas trop couvert). Quelques centaines de mètres plus loin on pénètre sous la canopée et le chemin se resserre. Le sentier traverse ensuite la ravine bois blanc vous êtes désormais à mi-chemin, continuer sur la trace encore 5min pour arriver à l’aire de Pique-Nique qui se trouve le long de la rivière Galion, vous êtes tout proche du premier bassin. Un dernier effort sera nécessaire pour descendre dans le lit de la rivière, il vous faudra faire un peu d’escalade le long des racines en vous aidant des cordes.

Vous y êtes ! Le premier bassin est d’un bleu intense, cela dit il y avait ce jour là un ciel découvert et la photo à été prise vers 13h. Selon moi le timing idéal pour la baignade et l’ensoleillement en général, c’est 11h-15h. Le cadre est magnifique, on est au cœur de la forêt équatoriale et on ressent la puissance de la nature qui au fil des décennies a érodé la roche afin de nous fabriquer des toboggans naturels ( c’est ma théorie :).

Il y a plusieurs bassins et cascades érodés le long de la rivière du Galion, en partant du premier bassin bleu, je vous invite à remonter le cours de la rivière sur quelques dixaines de mètres pour découvrir deux nouveaux bassins bleus et toboggans naturels qui sont propices à la baignade (rafraîchissante). Si vous continuer encore plus loin, il y a la Ravine Chaude qui se déverse en cascade dans le Galion, mais cette petite cascade n’est pas toujours observable car la ravine est parfois à sec.

Le top c’est d’arriver à 11h, ( comptez bien 40min pour descendre) et de manger sur place à midi pour avoir le meilleur ensoleillement possible, les carbets prévu pour le pique-nique sont un peu délabrés et c’est un peu triste de manger ici, on a préféré pique niquer sur les grosses roches chaudes de la rivière. Profitez un maximum de ce lieu unique, faites les 3 bassins et ouvrez vos sens à la Nature qui vous entoure, il y a toujours des végétaux remarquables à voir, des oiseaux, des insectes ou encore des grenouilles minuscules à entendre.

Accès: Dans le bourg de Gourbeyre (sud de Basse Terre) monter en direction du plateau des Palmistes sur la D10 et suivre les petites pancartes indiquant les bassins bleus ( il n’y a pas de Parking les véhicules restent le long de la route ). Le début du sentier est signalé par un ensemble de panneau qui sera sur votre gauche.

Sécurité: Le meilleur indicateur de sécurité est le débit et la couleur de l’eau. Si il a plu la veille ou le jour même, l’eau sera marron et tumultueuse et le débit peut rapidement s’amplifier, en plus le sentier sera glissant. Dans ces cas là, il ne vaut mieux pas prendre de risque et remettre la balade à plus tard.

Géolocalisation du sentier d’accès aux Bassins Bleus

Le saut d’Acomat

 

Le Saut d’Acomat est une de mes cascade préférée, elle est réputée pour son bassin profond et sa falaise qui permet aux plongeurs de tout niveaux se faire plaisir. Il y a même un toboggan naturel qui longe la cascade, on peut dévier le courant de cette dernière dans le toboggan pour y faire de belles glissades (attention aux genoux !). C’est une cascade parfaite pour tous les baigneurs.

L’accès est facile en voiture, il faudra ensuite emprunter un petit sentier cabossé pendant 10 min pour y accéder, l’aller est facile mais le retour vous ferra les pattes ! Une fois arrivé, la Cascade est sur votre gauche, l’eau est fraiche et vivifiante, le bassin est assez grand pour nager, et si vous voulez voir la cascade de plus près il faudra escalader la falaise ! Pour ceux qui préfère lézarder au soleil, il faudra arriver avant 15 heures, car la cascade est abondamment entouré par la canopée, et l’ombre tombe vite.

Fréquentation : La fréquentation du Saut d’Acomat à augmenté au fil du temps, il y même des tours opérateurs de la Grande Terre qui amènent les touristes par paquet de 20 les après midi de semaine. L’idéal c’est d’y aller en fin de matinée, il y a beaucoup de soleil et peu de monde et surtout évitez d’y aller le week-end, sauf si vous avez besoin de public pour plonger 🙂

Sécurité : Avant de descendre au Saut d’Acomat, il y a un panneau “interdiction de se baigner” et effectivement il faudra prendre beaucoup de précautions, le meilleur indicateur de sécurité est le débit et la couleur de l’eau. Si il a plu la veille ou le jour même, l’eau sera marron et tumultueuse et des courant dangereux se forment dans le bassin, en plus le sentier sera glissant. Dans ces cas là, il ne vaut mieux pas prendre de risque et respecter l’interdiction.

Accès : Google n’a pas encore répertorié toutes les routes de Guadeloupe et votre Gps non plus, je vais donc vous guider, l’accès est plutôt simple, lorsque vous sortez de Pointe Noire en vous dirigeant vers Basse Terre, faites a peu près 1,5 km sur la départementale, juste après avoir passer l’arrêt de bus sur votre gauche, vous verrez une route avec un panneau qui indique le Saut d’Acomat, monter ensuite dans la montagne en suivant les panneaux, il y en a pour 10-15 min de monté, la cascade est indiquée par un panneau à chaque intersection.

Géolocalisation du Saut d’Acomat

Cascade aux écrevisses

 

La cascade aux écrevisses est une petite cascade au cœur de la jungle équatoriale de la Basse Terre, on y accède par un sentier facile qui se termine par un bain rafraîchissant au pied de la cascade.

Il vous faudra emprunter la route de la traversé, unique route qui permet de traversé la Basse Terre ( une vue a couper le souffle sur les reliefs guadeloupéens). A un kilomètre de la Maison de la Forêt, vous verrez un petit parking et un pont comme point de repère, vous y êtes. Il vous suffit de garer votre voiture et de repérer l’entrée du chemin qui vous conduira jusqu’à la chute.

Il n’est pas nécessaire d’être bon marcheur pour s’offrir cette balade. Le sentier est bien balisé, plat, aucune escalade n’est imposée, il suffit de suivre le cours de la rivière Corossol pendant environ 15 minutes. Au passage vous pourrez observer de nombreuses variétés de plantes exotiques. L’endroit est idéal pour se rafraîchir dans une eau à 16-20°, vous pouvez également y pique-niquer, il y a des carbets et barbecues prévus à cet effet. Cette cascade reste cependant très fréquenté, nous vous conseillons d’y aller en semaine, et d’arriver tôt si vous souhaitez y déjeuner.

Merci à Sylvain Abdoul de nous prêter sa photo (la première du slider), allez jetez un œil à son travail ! 

Géolocalisation de la Cascade aux écrevisses

Les Bassins d’eau Chaude de la rivière Grosse Corde

Il existe de nombreux bassins d’eau chaude en Guadeloupe, mais nous ne devons pas tous les révéler, car ils se méritent. Nous parlerons donc dans cet article de petites cascades et de bassins d’eau chaude qui longent la rivière Grosse Corde, le plus facile d’accès est le Bassin Paradis (Vidéo ci-dessus).

Il faudra emprunter la route qui mène aux chutes du Carbet, c’est indiqué depuis Capesterre Belle Eau. Dans votre dernière section de route avant d’arriver au parking des chutes du Carbet, il y a un pont qui traverse la rivière Grosse Corde, c’est le seul sur la route après les dernières habitations (il se trouve environ 400 m avant le parking des chutes). Garez-vous à droite après le pont.

Le sentier pour atteindre le bassin Paradis se trouve un peu plus haut sur la droite, depuis 2011 le sentier est balisé et abordable à tous, il suffit de 15 à 20 minutes de marche (dénivelé) pour atteindre le bassin, une fois arrivé, c’est un enchantement assuré, l’eau est tiède, car le bassin est assez grand et le cadre est magnifique. Nous vous conseillons d’arriver le matin (plus de soleil) et en semaine pour en profiter, car le bassin n’est désormais plus secret et relativement fréquenté.

Pour les plus sportifs, vous pouvez explorer l’amont et l’aval de la rivière grosse Corde, on y trouve des bassins et cascades plus petits, mais l’eau y est vraiment chaude, cependant il ne faut pas espérer y nager, car ces bassins sont peu profonds. Vous l’aurez compris la rivière grosse corde et ses ravines sont percées de failles d’eau chaude souterraine réchauffées par le volcan de la Soufrière. Pour découvrir de nouveaux bassins plus calmes et intimes, l’effort sera plus intense (je ne le conseille pas pour les enfants). Redescendez vers votre véhicule et traversez le pont, vous trouverez alors une autre trace sur la droite de la route, elle descend dans la forêt, suivez là et vous arriverez de nouveau sur la rivière Grosse Corde, le sentier est beaucoup moins praticable que pour le bassin Paradis, mais vous trouverez des jolis petits bassins en explorant. Attention, c’est parfois brûlant.

Attention : s’il a beaucoup plu la veille ou le jour même, nous ne vous conseillons pas cette excursion sauvage par mesure de sécurité (débit dangereux et soudain) et l’eau sera opaque et marron, cela ne vaudra pas le coup, il vaudra mieux reporter.

Géolocalisation des bassins d’eau chaude de la rivière Grosse Corde