La magnifique Porte d’Enfer

 

La Porte d’Enfer est un des sites les plus remarquables de Guadeloupe. Un chef d’œuvre de la nature qui vous laissera sans voix.
Vous allez être impressionné par ses falaises abruptes qui vous donnent le sentiment d’être tout petit face à la beauté de la nature. Pour profiter à fond de la Porte d’enfer, il y a deux endroits que vous ne devez pas manquer.

Le point de vue de la falaise.

 

Vous êtes à 50m au-dessus de la mer et vous en prenez plein la vue avec un panorama exceptionnel.

Le tableau de ce bras de mer aux mille nuances de bleus qui s’enfonce dans les falaises calcaires est juste magique. Vous allez goûter à l’air du grand large et en prendre plein les poumons. À cette hauteur on distingue bien les fonds marins et si le temps est avec vous, vous aurez une très belle visibilité.

Profitez-en pour prendre les clichés qui feront saliver vos amis en rentrant.

 

La plage et le Parc de la Porte d’Enfer

Il faut descendre voir ça de plus près. Il y a un parking cabossé près de la plage, mais on vous conseille de vous garer le long de la route, afin de préserver les amortisseurs de votre voiture de loc.

La plage est assez agréable, mais pas idéale non plus. On y trouve de l’ombre sous les palmiers mais le grain du sable n’est pas très fin, on dirait plus des coquillages finement brisés. Niveau baignade, c’est parfait pour les ti-moun (enfants) la houle n’entre pas jusqu’au fond de la Porte d’enfer, le plan d’eau est vraiment très calme et l’eau est légèrement plus chaude.


 

On vous conseille vivement d’entrer à l’eau par la plage, car les berges de la Porte d’enfer, sont constituées de bloc rocheux poreux et parfois coupant. C’est pas l’idéal pour une mise à l’eau.

À droite de la Porte d’Enfer on trouve de nombreuses tables en bois sous des carbets abrités qui sont éparpillés dans un grand parc naturel avec de nombreux arbres. C’est parfait pour faire un pique-nique ou simplement poser votre serviette à l’ombre. Le lieu est très apaisant, vous aurez le chant des oiseaux marins et le son des vagues qui cassent au loin comme bande-son.

Faites attention, on s’y endort très facilement après manger 🙂

 

La trace des douaniers.

La Porte d’Enfer c’est aussi le point de départ d’une belle randonnée côtière. La trace des douaniers vous mène à de magnifiques curiosités géologiques comme le trou à Mam Coco ( à 15min de marche) ou encore le Trou du Souffleur, un geyser maritime impressionnant. La randonnée complète fait à peu près 8km et nécessite 3 heures de marche. Elle est prévue au programme et fera l’objet d’un article complet et détaillé (à venir).

 

Respect de l’environnement.

Le parc est entretenu par la ville d’Anse Bertrand et ils ont mis en place un arrêté municipal.

Vous ne devez rien jeter, il y a des conteneurs et bacs de tri près du parking.

Vous ne devez pas faire de feux.

Vous ne devez pas baigner votre chien dans la mer.

Sécurité

Si vous comptez explorer les fonds marins en palmes, masque et tuba, vous devrez faire très attention !

Le site de la Porte d’Enfer est dangereux pour l’observation sous-marine. Si vous vous aventurez trop loin dans l’anse, vous allez être brassés par la houle puissante de l’océan Atlantique. Pour éviter de vous faire surprendre, il vaut mieux rester en retrait dans le lagon. Je vous invite à lire cet article (Snorkeling ! Préparez votre plongée inoubliable). Vous en apprendrez davantage sur les potentiels dangers et on vous donne nos conseils pratiques pour que vos observations soient un succès.

Attention aux Mancenilliers toxiques

Les feuilles de ces arbres que l’on trouve dans le parc ont la particularité de devenir urticantes lorsqu’elles sont en contact avec l’eau.

Donc s’il pleut et que vous vous abritez sous un Mancenillier, vous risquez d’avoir des rougeurs et des démangeaisons sur les parties de votre corps qui ont été mises en contact. Ne vous avisez surtout pas de croquer à ses fruits qui ressemblent à de petites pommes, vous risquez des brûlures de la bouche et de la gorge qui peuvent persister pendant 10h.

La plupart du temps, ces arbres sont signalés par un bandeau de peinture sur leurs troncs (mais pas toujours). Ce bandeau peut être jaune, blanc ou encore rouge. Soyez attentifs pour éviter les mauvaises surprises et surveillez bien les enfants afin qu’ils ne croquent pas une pomme de mancenillier tombée au sol…

Les Sargasses

Les sargasses sont des algues envahissantes qui arrivent par paquets. On les distingue bien à la surface de l’eau dans la vidéo (taches orange). Personne ne peut prévoir les arrivées de sargasses, c’est très aléatoire.

En 2016, il y a eu une énorme accumulation d’algues sur la Porte d’Enfer, la commune a dû intervenir avec des tractopelles pour faire de gros tas au fond de la plage. Quand les algues sont accumulées et en décomposition elles dégagent une odeur très désagréable et des effluves légèrement toxiques qui peuvent causer des maux de tête. Donc si ça venait à se reproduire, vous devez vous éloigner le plus possible des tas de sargasses.

Accès

La Porte d’Enfer se trouve au nord de la Grande-Terre. Le lieu fait partie de la commune d’Anse Bertrand, vous n’aurez pas de mal à la trouver car on trouve des panneaux touristiques qui l’indique quand on arrive depuis Morne à l’Eau ou le Moule.

Géolocalisation de la Porte d’Enfer

Plage de la Perle

 

La plage de la perle est un endroit d’une rare beauté, son aspect sauvage, son sable blond, ses eaux cristallines et le panorama qu’elle nous offre sur l’île Kawan fond d’elle une des plus belles plages de Guadeloupe. Vous aurez l’avantage d’une plage relativement peu fréquentée, notamment car la plupart des gens vont sur la plage de Grande Anse toute proche et beaucoup plus populaire.

 

Le charme d’une plage sauvage

Plage de la Perle - Deshaies- Guadeloupe

 

Je parle d’aspect sauvage car cette baie est assez exposée à la houle, la plage a beaucoup bougé ces derniers temps, cela est dû aux dépressions entre novembre et mars. La mer gagne du terrain et engloutie quelques arbres à chaque gros coup de mer. L’avantage c’est que les passionnés de photographies ont des magnifiques bois flottés à immortaliser tout le long de la plage.

La plage de la Perle ne perd pas pour autant son charme authentique, la nature reprend ces droits, les restes de racines vont être engloutis et la plage retrouve sa pente douce. Pour ralentir l’érosion, la commune a planté de jeunes palmiers à certains endroits, merci d’y faire attention, car ils sont indispensables au maintien de ce petit bout de paradis.

 

Organisation & services

A l’entrée de la plage, on trouve un petit parking d’une dizaine de places ainsi que trois restaurants de plage (Ti lolos), cette partie de la plage est prisée pour la baignade et la plupart des visiteurs se garent là. Si vous allez sur la partie la plus au nord de la plage, vous trouverez un bon spot de palmes, masque et Tuba, le long de la falaise. D’ailleurs si vous aimez l’observation sous-marine en PMT et que vous comptez en faire, je vous invite à lire cet article (Snorkeling ! Préparez votre plongée inoubliable).

Si vous empruntez le chemin en sable (sur votre gauche à l’entrée) vers la partie sud de la plage (attention à ne pas vous enliser), vous trouverez un terrain de basket et 5 carbets idéaux pour les piques niques, deux d’entres eux sont équipés de tables en bois. Cette partie de la plage est plus boisée avec de nombreux raisiniers et palmiers qui apporteront l’ombre nécessaire à vos siestes. Elle est assez prisée le week-end pour les barbecues et il arrive que le terrain de basket fasse office de parking. Si vous comptez y passer la journée et réserver un carbet, il faudra arriver vers 10-11h le week-end. En revanche, la semaine le fond sud de la Perle est assez peu fréquenté et vous pourrez même y être seul hors des périodes de vacances scolaires.

On trouve à la plage de la Perle, des w.c publics (cabane orange près du parking) ainsi qu’une douche, ce qui n’est pas toujours le cas. Ce sera très appréciable de se rincer à l’eau claire après votre bain de mer.

 

Précautions & sécurité

Comme je l’ai précisé plus haut, il arrive que la mer soit agitée pendant la période des dépressions (Nov >Mars). La configuration de la plage fait que la houle créée des shorts brake (vagues au ras du bord) qui sont impressionnantes et surtout très dangereuses. Elles peuvent vous faucher les jambes, ou vous plaquer violemment contre le sable.

Maintenant c’est à vous de juger de l’état de la mer sur place, car il n’y a pas de drapeaux et pas de sauveteurs. Si vous avez une bonne condition physique pas de problèmes pour jouer dans les vagues, mais ne vous faites pas surprendre, personnellement au-delà d’un mètre de houle je n’y vais plus. Évidemment, si la houle est trop forte ce ne sera pas possible avec des enfants.

Dans l’idéal, je vous souhaite d’avoir les conditions que j’ai eues pour tourner la vidéo 🙂

 

Environnement

 

La plage de la Perle est un lieu de ponte pour les tortues, il est impératif de respecter les lieux (rapporter les déchets et les restes de nourriture…etc). Si vous comptez faire du feu, il faudra utiliser les emplacements existants.

 

Accès

Pour l’accès, il y a un panneau touristique qui indique la plage sur la nationale 2, et pour le stationnement, il y a suffisamment de place le long du chemin d’accès, il faudra tout de même faire attention à ne pas trop aller sur les parties ensablées au risque d’y bloquer votre véhicule, je le précise, car on a déjà vu cela sur place 🙂

 

Géolocalisation de la plage de la Perle

Nager avec les tortues à Malendure

La plage de Malendure

 

La plage de Malendure est connue pour ses tortues, ceci dit c’est aussi une jolie plage de sable noir qui bénéficie d’un cadre particulier. Elle fait partie d’une réserve naturelle à la mémoire du commandant Cousteau et elle vous offre un panorama magnifique sur le site des Îlets Pigeons (qui font également partie de la réserve).

Cela signifie que c’est un site ultra protégé, la pêche y est strictement interdite, tout comme les prélèvements de coquillages, de toutes plantes et coraux.

Cette plage fait partie de celles qui offre le plus d’activités d’exploration aquatique, vous pourrez aller découvrir les fonds des îlets Pigeons de plein de manières différentes. Grâce aux clubs de plongée, en louant des canoës (comptez 20 min de rame pour atteindre les îlets), en montant à bord d’un bateau à fond de verre transparent et bien d’autres encore. Il y a beaucoup de concurrence et le lieu peut parfois avoir l’air d’un attrape touristes, comparez les prix et n’hésitez pas à faire jouer la concurrence.

Cette plage est très fréquentée, parce quelle est simple d’accès (le long de la N2) et quelle dispose de beaucoup de commerces et d’un grand parking. On vous conseille d’y aller plutôt en semaine si vous aimez le farniente, en revanche pour ceux qui aiment quand ça ambiance, venez plutôt le dimanche il y a souvent des concerts de percussions (au bar jaune et vert dont je ne connais pas le nom) avec jusqu’à 8 musiciens. Les antillais viennent également ici le weekend pour y faire des piques niques et en général ils amènent le sound sytem qui anime toute la plage. Pour ceux qui comptent manger sur place, vous y trouverez 3 restaurants ouverts en pleine saison et 1 seul hors saison. On note la présence de douches, ce qui est plutôt appréciable mais a priori il y en a qu’une seule qui fonctionne.

Sur le côté droit de la baie, vous trouverez une petite crique qui n’est pas raccordée à la plage principale de Malendure. Cette crique doit faire 100m de long et elle est visible depuis la route, donc plutôt fréquentée elle aussi. Vous pouvez mesurer l’affluence au nombre de voitures garées sur le bas côté de la route (400m après le parking principal en remontant vers Pointe-Noire).

Pour accéder à cette crique c’est plutôt simple, il faudra vous garer le long de la route, il y a ensuite un petit sentier qui descend vers la crique. L’avantage ici, c’est la présence de raisiniers et autres arbres qui créent plus d’ombre que sur la plage principale, on remarque également que le sable est plus clair et l’eau est d’une excellente qualité. À tester de préférence en semaine.

Nager avec les tortues, facile ! Mais quelques précautions s’imposent..

 

Les tortues de Malendure sont connues comme le loup blanc en Guadeloupe. Il est super facile d’en apercevoir dans la baie avec votre simple équipement de palmes, masque et tuba.

Si les tortues sont si nombreuses dans la baie de Malendure c’est pour une raison simple, elles viennent là pour faire le plein d’énergie. La présence de grands herbiers (phanérogames marines) sur le fond sableux de la baie les attirent en masse.

Depuis 1980 les tortues sont protégées en Guadeloupe et la justice ne sera pas tendre avec vous si vous vous en prenez à elles. Malgré cette loi, les tortues font tout de même face à diverses menaces: Les risques de collisions avec les bateaux, des destructions de leurs herbiers par les ancres et le piétinement, les diverses pollutions et des dérangements lors de leur observation (c’est la partie qui va nous concerner).

Les tortues vertes sont des animaux majestueux que l’on doit traiter avec le plus grand respect, il va falloir respecter quelques règles si l’on veut encore les observer pour des décennies.

Je vous donne mes conseils !

Pour vous assurer une observation qui restera gravée dans votre mémoire, je vais vous donner mes Tips pour optimiser vos chances.

En premier lieu, assurez votre sécurité en vous munissant d’une bouée de signalisation, dans le cas contraire les bateaux ne vous verront pas. Je vous laisse imaginer les dégâts que peut faire une hélice de bateau sur un amateur de snorkeling.

Commencez sur la plage, échauffez vous un peu, faites quelques étirements.

Pour être le plus serein possible (les tortues le sentent) je vous conseil de réduire votre rythme cardiaque. Pour cela faites de petits exercices de respirations sur la plage, prenez une grande inspiration puis faite une apnée et répétez ceci plusieurs fois. Votre corps est maintenant prêt à explorer les fonds de la baie !

ɍquipez vous et dirigez vous vers la partie droite de la baie (personnellement j’en aperçois plus du côté droit). A hauteur des premiers bateaux à ancre, commencez vos recherches en palmant le plus calmement possible, ça peut prendre un peu de temps, mais on est là pour profiter ! Il n’y a aucune raison de s’impatienter..

Lorsque vous en aurez trouvée une, vous allez être tenté de la suivre, évidemment, c’est trop beau et on ne veux rien manquer ! Le plus important c’est d’être calme et ne pas se mettre à palmer comme un âne, sinon elle sera effrayée et s’en ira.

Donc abordez la le plus calmement possible, si elle fuit c’est qu’elle a probablement déjà eu des mésaventures avec l’homme, dans ce cas n’insistez pas pour la suivre, vous allez vous épuiser et elle s’en ira de toute manière. Je vous assure qu’elles nagent plus vite que Florent Manaudou. Attendez la prochaine…

Certaines ne sont vraiment pas farouches et se laissent approcher, c’est vraiment sympa, mais il est préférable de leur laisser une bonne distance et de ne surtout pas les toucher.

Elles n’ont pas besoin de stress, elles ont surement fait des milliers de kilomètres et ont besoin de stocker beaucoup d’énergie pour leurs migrations et leurs pontes. Leur alimentation joue un rôle direct sur leur fécondité et donc leur survie. Il faut absolument respecter ça ! Ne vous approchez pas trop, ne les poursuivez pas. Les tortues marines sont fragiles et déjà suffisamment menacées dans le monde.

10% des tortues de la baie sont atteintes d’une maladie, la fibropapillomatose, une sorte d’herpes qui fait des ex-formations sur leurs écailles, cette maladie est favorisé dans les environnements dégradés. Comme vous le voyez dans la vidéo, il y a malheureusement des sachets plastiques au fond, parfois des canettes. Pour remercier les tortues je vous invite à ramener deux ou trois déchets à la fin de votre observation et à les jeter dans les nombreuses poubelles présentent sur la plage de Malendure. Si vous le faites, je vous assure que les résultats seront visibles et apprécié de tous !

Évitez les Poissons Lions !

Lors de mes observations, j’ai remarqué qu’il y a de nombreux poissons lions au niveau des amarres de bouées (les pneus dans le fond qui servent à maintenir les bouées de signalisation en place, voir les photos). Vous le savez peut-être déjà mais ce poisson est extrêmement vénéneux, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il le laisse approcher de très près. Il n’a peur de rien et sait très bien qu’il peut tuer des proies qui font 10 fois sa taille. Un très beau poisson à ne toucher sous aucun prétexte ! Gardez bien vos distances ! C’est très sérieux, sa piqûre a déjà entraîné la mort de plusieurs hommes.

 

Le poisson lion n’est pas originaire des Caraïbes, il a été introduit par l’homme et depuis il constitue une véritable catastrophe écologique pour l’équilibre des récifs Guadeloupéens. Il est désormais très péché par les chasseurs au harpon et on en trouve régulièrement sur les étals des poissonniers, n’hésitez pas à en acheter pour éviter sa prolifération. En plus c’est un poisson à la chair très fine et franchement délicieuse.

La pêche aux poissons lions est réservée aux experts qui sont bien équipés, ne tentez surtout pas d’en pêcher par vous-même. Un ami pécheur s’est fait piqué par une des nageoires en nettoyant son bateau, les nageoires étés encore venimeuses alors quelles avaient été retirées du corps du poisson depuis plus d’une heure, il a eu des gros vertiges et à fini sa journée en observation à l’hôpital. Je vous laisse imaginer comment ça se passe lorsqu’il vous pique vivant et sous l’eau.

Apprenez-en davantage sur les tortues marines !

Si les tortues vous passionnent, l’association Réseau Tortues Marines qui mène des suivis scientifiques sur les tortues vertes, je vous invite à aller sur leur site pour en apprendre davantage. Si vous observez un échouage, une détresse, une montée de tortues sur la plage ou une observation de nouveaux nés, vous pouvez directement les contacter jour et nuit au 0690 74 03 81.

Géolocalisation de la plage de Malendure

Plage de Petit-Havre

 

La plage de Petit-Havre est en réalité une double plage, scindée en deux par un bloc rocheux et abritée de la houle par la barrière de corail, c’est un lagon idéal pour la baignade, surtout lorsqu’on a des enfants. Cette plage est très bien entretenue par la municipalité, elle est fréquemment nettoyée, ce qui évite l’accumulation des sargasses et elle dispose de nombreux abris pour pique-niquer ainsi que de douches pour se rincer, le tout dans un cadre idyllique.

Qui dit lagon, dit faune et flore aquatique riche ! Vous ne serez pas dessus ici, il faudra s’aventurer un peu vers la barrière de corail pour voir beaucoup de poissons et de coraux. La partie gauche de la plage (celle sur laquelle on arrive) est un spot de surf et également un très bon endroit pour l’observation sous-marine, la partie droite de la plage est aussi très bien pour faire du palmes masque et tuba, d’ailleurs s’il y a des surfeurs on vous conseille d’aller sur la partie droite pour éviter les accidents. Je met en garde les amoureux des fonds-marins, dès qu’il y a de la houle ça devient plus compliqué pour l’observation, l’eau est trouble et les surfeurs sont aussi la pour en profiter, alors préférez une mer peu agitée pour l’exploration avec les palmes, masque et tuba. Pour cela je vous invite à consulter la météo surf de la plage de Petit-Havre (sur magicseaweed). Si la houle annoncée est supérieure à 0.7 m, l’eau sera plus trouble et vous pourrez compter sur la présence des surfeurs.

La plage dispose d’une végétation de palmiers, raisiniers et autres arbres qui vous protégerons des rayons ardent du soleil, c’est parfait pour le farniente. Comme la plage de Petit-Havre est scindée en deux parties, il y a de la place pour tout le monde. Mais si vous voulez faire la sieste, la partie droite de la plage est souvent moins fréquentée et plus calme, car la plupart des gens ne voient pas le passage qui y mène (voir vidéo).

Si comme nous vous voulez voir des iguanes, il faudra arriver tôt car ce sont des animaux farouches et plutôt timides, ils n’aiment pas la foule, il faudra donc être la avant 10h maximum.

Pour rappel, je tiens à préciser qu’il ne faut toucher ni les tortues, ni les poissons, ni les coraux aux risques de leur porter des maladies, tout le monde veut continuer à observer les beautés de la nature, il faut savoir les préserver.

Accès : L’accès se fait par la RN4. À la sortie du Gosier en direction de Sainte Anne, il faut traverser le hameau de Mare-Gaillard, ensuite un panneau sur la droite vous indiquera « Plage de Petit-Havre ». Le parking est assez petit sur cette plage et il se remplit vite, si vous arrivez aux heures de pointe (15-16h) il faudra vous garer un peu plus loin.

Géolocalisation de la plage de Petit-Havre

Plage de Rocroy

 

La Plage de Rocroy est une petite plage de sable noir pleine de charme, elle fait une centaine de mètres de long et elle dispose de nombreux services. Vous pourrez profiter de 4 carbets pour vos piques-niques, ces carbets disposent de tables et bancs en bois ce qui n’est pas toujours le cas. Les carbets sont en libre disposition et les premiers arrivés seront les premiers servis, aussi, on vous conseille de venir vers 11h si vous voulez en avoir un, il faudra même venir un peu plus tôt en période de vacances scolaires et les week-ends.

Il y a également un petit restaurant le Rocroy Zouk’afe qui propose des plats locaux et des boissons fraîches, nous ne l’avons pas testé, mais nous en avons entendu beaucoup de bien via le bouche à oreille et les avis trip advisor vont également dans ce sens.

La plage de Rocroy dispose de douches pour se rincer après la baignade, c’est vraiment très appréciable et plutôt rare sur les plages de Guadeloupe. Le parking est suffisamment vaste, vous ne manquerez pas de places et on trouve sur ce parking un panier de basket pour les plus sportifs. La plage de Rocroy est très propre et évidemment dans une logique de respect des lieux et de tous les utilisateurs, il est impératif de jeter vos déchets et restes de nourriture (il y a des gros containers prévus à cet effet sur le parking).

Infos sécurité : Les plages de sable noir sont particulièrement belles, mais le sable peut être vraiment très chaud au point même de provoquer des brûlures ( j’ai déjà vu ça) c’est désagréable et ça peut vous gâcher quelques journées, alors équipez vous en conséquence, surtout sur les plages très larges.

Géolocalisation de la plage de Rocroy

Plage des Amandiers

 

La plage des Amandiers est une plage vraiment au top ! Vous y trouverez tout ce dont un plagiste digne de ce nom a besoin ! De l’ombre pour le farniente, six carbets abrités pour le pique-nique, une mer plutôt calme pour la baignade et surtout un bloc sanitaire avec des douches pour se rincer.

La plage des Amandiers propose un cadre magnifique, on s’y détend à l’ombre sous les Amandiers pays et les Cocotiers ou alors on profite de la baignade, du sable fin et de l’eau à 28° ! À vous de voir. La plage est peu fréquentée en semaine, car la zone géographique est moins touristique, on peut même y être quasiment seul certaines matinées. Cependant, les week-ends, les carbets, sont souvent pris dès 11h et la plage se remplit rapidement, le premier arrivé, est donc le mieux servi ! Les Guadeloupéens savent mettre l’ambiance, et parfois le week-end il y a des formations de Gwoka (Tam-Tam) sur la plage, c’est vraiment sympa, mais jamais organisé…Il faut donc tomber dessus par hasard, c’est à mon sens, ce qui fait tout le charme de la Guadeloupe !

Niveau sécurité, la plage est légèrement enclavée ce qui limite la taille des vagues lors de fortes houles, mais attention, il n’y a pas de poste de surveillance, il faudra tout de même jeter un œil sur les Ti’moun, vous pourrez aussi les occuper à la collecte de coquillages et à la réalisation de colliers, car  c’est une des rares plages de ce côté de l’île où l’on peut trouver des coquillages.

On notera aussi que le parking est assez grand (ce qui n’est pas toujours le cas) et que cette plage est à peu près accessible aux personnes handicapées.

À l’entrée du site, on notera la présence d’un petit resto, un petit plus pour ceux qui voudront se désaltérer ou se rassasier.

Pour l’accès, c’est assez simple, la signalétique a été récemment refaite sur la N2 (celle qui longe la côte entre Sainte Rose et Deshaies), la plage est donc bien indiquée à l’intersection entre la nationale et la D18, seule intersection vers  cette portion de route.

Géolocalisation de la plage des Amandiers

Plage de Clugny

 

 

La plage de Clugny aussi appelée l’anse du vieux fort est un endroit magnifique et sauvage, cette plage à la particularité d’être séparée en deux parties par une zone rocheuse. La plus grande partie au sud, est idéale pour ceux qui voudront lézarder au soleil et profiter de larges espaces tranquille avec une vue sur la tête à l’anglais et Kawan ( les deux îles en face). La baignade n’est pas dangereuse quand la mer est calme, mais lorsqu’elle est agitée, il se forme de grosses vagues de bord parfois impressionnantes, il faudra avoir une bonne condition physique pour se mesurer à elle.

La seconde partie de la plage (au nord après la zone de récifs) est elle beaucoup plus calme, la houle y rentre moins et elle est très agréable parce quelle est ombragée. Le top, c’est que cette partie a été aménagée avec des carbets en bois, idéal pour les pique-niques. On peut y loger à 6-8 personnes et faire des barbecues sur les emplacements de feux précédents (j’ajouterai d’autres photos prochainement). On peut accéder aux carbets en voiture, car il existe un passage en terre accessible depuis la nationale. Cependant, si vous comptez manger sur place le midi, il faut arriver vers 11 h et parfois plus tôt les week-end et jours fériés, car il n’y en a que trois carbets.

Franchement, quoi de mieux que de faire un barbecue sur la plage entre amis ou en famille et passer l’après-midi a digéré en flottant sur le dos dans l’eau turquoise. Je vous conseille vivement cet endroit paradisiaque.

Note écologique : Cette plage est prisée par les tortues pour leurs pontes (début mars à fin octobre), cela parait évident, mais j’insiste sur le fait que tout les déchets doivent être ramenés et qu’il faut utiliser les emplacements de feux existant pour vos barbecues.

Géolocalisation de la Plage de Clugny

 

Plage de Grande Anse

 

Je vous l’accorde, la Plage de Grande Anse est touristique, parce quelle est dans tous les guides et quelle est très célèbre de par sa taille gigantesque. Comme la plage est immense l’afflux de monde n’est pas un problème puisqu’en dix minutes de marche le long de la plage, on se retrouve presque seul, le sable est cependant très brûlant, munissez-vous donc de chaussures de plage.

L’eau turquoise de la plage de Grande Anse ne descend jamais en dessous de 27° et la zone végétale à l’arrière de la plage vous procure de l’ombre pour le farniente. La mer peut parfois être agitée, ce n’est pas très dangereux, mais surveillez les ti-moun (enfants) quand même.

La plage dispose d’un grand parking, vous n’aurez pas de problème pour trouver une place. Il y a une petite dizaine de points de restauration répartis autour de l’entrée et du parking, je vous conseille “Chez Liline”, c’est très atypique et on y mange une cuisine créole excellente, il faudra tout de même être patient pour être servi (on est aux Caraïbes), ne vous plaignez pas de l’attente et soyez souriant, les râleurs sont servis les derniers chez Liline. Nous vous conseillons d’y aller en semaine ou de réserver, car c’est très fréquenté le week-end.

Géolocalisation de la Plage de Grande Anse

Plage de petite Anse

 

Comme son nom l’indique, c’est une plage très petite, à peine 200 mètres de long, cependant elle est très intimiste et protégée par la houle du fait qu’elle soit enclavée entre deux falaises. Il y a une partie de la plage qui est assez ombragée et c’est pratique entre 11 h et 15 h pendant le pic de chaleur. N’oubliez pas d’apporter les masques, palmes et tubas car vous pourrez voir le long de ces falaises une faune aquatique riche en couleurs, on peut même y apercevoir des tortues lorsque l’on s’aventure jusqu’au bout des falaises, c’est vraiment magnifique d’en voir, mais je tiens à préciser qu’il ne ne faut toucher ni les tortues ni les coraux aux risques de leur porter des maladies, tout le monde veut continuer à observer les beautés de la nature, il faut savoir les préserver.

Vous pourrez également savourer des jus de fruits locaux à la cabane Rasta “La route du Roots” (voir l’article / en savoir plus). Il y a également un restaurant sur la plage: “le Flamboyant des Artistes”, leur terrasse a récemment été refaite et le cadre est super sympa, on y a pris un café, mais on a pas encore tester le restaurant (voir les avis trip advisor), en tout cas ils font une animation musicale avec un groupe tous les dimanches après-midi et pour boire un ti-punch avec un peu de musique antillaise c’est sympa ! Vous trouverez également sur la plage de Petite Anse le club de plongée Nautica Caraïbes, des amis connaissent les moniteurs, ils sont très cool et j’ai entendu beaucoup de bien de leurs baptêmes.

En ce qui concerne la fréquentation, cette plage est plutôt calme le matin avant 11h, vous pourrez parfois y être presque seul. Cependant, elle se remplit l’après-midi et comme son parking est petit, ça peut être agaçant pour s’y garer, surtout les week-end, il faudra donc arriver tôt.

Je vous conseille d’être prudent en repartant, car il y a un stop en sortie de côte, le passage en première est obligatoire et faites attention au sable dans la descente, il rend le bitume glissant.

Géolocalisation de la plage de petite Anse

La plage de Leroux

 

La plage de Leroux est une magnifique petite plage d’environ 300 mètres de long, on y trouve de l’ombre sous les palmiers et il y a une petite ravine qui se déverse dans la mer au fond de la plage (visible quand il ne fait pas trop sec).

C’est une plage exposée à la houle, il y a souvent des vagues de bord qui ne sont pas bien méchantes, mais il faudra se méfier si la mer est agitée. Pour les amateur de plongeons, il y a une petite falaise sur la gauche de la plage que l’on peut rejoindre facilement à la nage, il y a suffisamment de fond, mais sautez bien entre les deux blocs rocheux (l’eau est transparente on ne peut pas se manquer :).

 La plage de Leroux est plutôt calme, cependant elle est très fréquentée le week-end, nous vous conseillons d’y aller plutôt en semaine et le matin de préférence. Il n’y a pas vraiment de parking, il faudra donc vous garez sur les chemins adjacent à la départementale. Une fois descendu de voiture, il n’y a qu’un seul accès à la plage de Leroux, il se trouve sur la droite de la plage lorsque vous êtes face à la mer, l’entrée n’est pas bien compliquée à trouver.

Géolocalisation de la plage de Leroux